Histoire

La célèbre affiche de Jean d’Ylen
Besançon est une ville de tradition viticole très ancienne, comme en témoignent encore aujourd’hui les nombreuses caves des immeubles de notre centre-ville.
La qualité de son eau en a également fait une ville de brasseurs reconnue pendant des siècles.

Au 18ème siècle, le brasseur Joseph Greiner s’installe dans l’ancien monastère des Dames de Battant et puise l’eau de la source de la Moullière pour produire une bière de grande qualité.
La brasserie est achetée, peu avant la première guerre mondiale, par le lorrain Jean Gangloff qui donne son nom à ce qui deviendra l’une des premières fabriques bisontines. La production atteint alors jusqu’à cent mille hectolitres par an et les bières sont réputées jusqu’à Paris.


Cette prospérité durera jusqu’à la deuxième guerre mondiale, mais la brasserie aura du mal à se relever des bombardements de 1944.
L’essor de l’industrie brassicole française précipitera sa faillite en 1966.
Le nom Gangloff est resté ancré dans les mémoires des bisontins et les réclames de l’époque sont très recherchées aujourd’hui.